Vous êtes ici La région d'Agadez

Ecole des sables, scolarisation des enfants touaregs du Massif de l’Aïr

La région d'agadez

La région d’Agadez est située au nord de Niamey. Grande comme 1,2 fois la France (615 000 km2), elle est très peu peuplée (environ 350 000 h soit 0,5 h/km2). Ses habitants sont en majorité des nomades (touaregs, peuls, kanuris). Elle est composée de 3 départements (Arlit, Bilma, Tchirozérine). Elle offre un mélange contrasté de paysages tantôt montagneux comme dans la Massif de l’Aïr qui culmine à 23I0 m tantôt désertiques comme dans le Ténéré ou composés d’une savane clairsemée traversée par des oueds.
Region Agadez Niger Region Agadez Niger

Le climat de la région est caractérisé par l'alternance d'une courte saison des pluies qui alimente les oueds sur une période d'environ trois mois, de fin juin à fin septembre, et d'une saison sèche et très chaude de neuf mois, d'octobre à juin. Globalement, les pluies, sont extrêmement rares (entre 0 et 150 mm) et presque inexistantes par endroits. Elles peuvent varier considérablement d'une année à l'autre.

Les éleveurs (chèvres, moutons, chameaux) sont semi nomades et se déplacent vers le sud, si nécessaire, à la recherche des pâturages et pour vendre leurs animaux, à la saison sèche. Les différentes périodes de sécheresse qui ont sévi ces dernières années ont décimé la presque totalité du cheptel entraînant un état quasi permanent de pénurie alimentaire. De nombreux nomades ont dû se sédentariser, s'établir dans des bidonvilles autour des centres urbains, voire s'exiler.

A côté de l’élevage, dans des zones suffisamment humides du Massif de l’Aïr, on trouve quelques oasis et des jardins qui produisent oignons, ail, poivrons, pommes de terre, dates, un peu de blé et autres fruits et légumes pour la consommation locale (vers Agadez) et pour l’exportation.

Region Agadez Niger

Region Agadez Niger

L'artisanat tient une place importante au sein de l'économie. Les forgerons fabriquent des bijoux en argent, des épées (takoubas), des objets en bois (lits, cuillères), des selles ornées. Les femmes façonnent divers les objets en cuir. Les artisans sont regroupés en coopératives et produisent un travail de qualité.

La région d’Agadez renferme des mines d'uranium situées à Arlit et Akokan. L’exportation vers la France de l'uranium nigérien a longtemps constitué une part importante du revenu extérieur du pays (75%). En janvier 2009, le gouvernement du Niger et la présidente du directoire d'Areva ont signé une convention minière stratégique accordant au groupe nucléaire français un permis d'exploitation sur le gisement d'Imouraren, présenté par Areva comme "la mine d'uranium la plus importante de toute l'Afrique et la deuxième du monde". Quand la mine tournera à plein régime, le Niger deviendra un des premiers producteurs du monde après le Canada et l'Australie. Il faut espérer que les ressources du sous-sol profiteront à la région d’Agadez et permettront de contribuer à lutter contre la pauvreté dans l’ensemble du pays.

 

Découvrez la situation du pays

Découvrez le peuple touareg